page titel

Les 4 étapes du développement professionnel des freelances12 min read

Si l’indépendance est un facteur fondamental dans la vie de tout indépendant, on considère souvent son impact dans un paradigme uniquement professionnel : comment travailler seul bouleverse les process établis, la créativité ou la qualité du travail. Cependant, le cheminement vers l’épanouissement en tant que freelance est avant tout une question de perspectives, souvent très éloignées de celles qui agencent une carrière de salarié. Encore aujourd’hui, le monde du freelancing est comme entouré d’une aura individualiste et concurrentielle, s’élever au-dessus plutôt qu’avec les autres, l’autopromotion avant la valorisation d’une expertise globale. Pourtant, dans la réalité, il n’en est rien, et les profils les plus prisés, sont souvent – et paradoxalement – les plus magnanimes. Pourquoi ?

 

Jon Younger [1], en transposant les « Four Stages of Professional Careers » [2] dans l’univers freelance, développe une réflexion intéressante sur le sujet : et s’il existait une roadmap, un parcours, un voyage initiatique vers l’accomplissement d’une carrière professionnelle et personnelle en tant que freelance ? Des étapes faisant office de paliers, définissant une progression vers un statut d’indépendant affirmé, fructueux et inspirant. Une volonté de niveler vers le haut la rigueur générale appliquée au freelancing, et ainsi générer une nouvelle génération d’individus accomplis dans leur travail.

 

Car jusqu’à présent, le marché était fractionné, presque inégal. Loin des dissemblances entre profils seniors et juniors, il existait – et existe encore – de réelles segmentations au sein même des différents corps d’industrie. Le syndrome d’une caste « d’élite » de freelances, attirant vers eux les meilleurs projets et les meilleures missions, dans un processus de répétition presque comique pour les uns, et frustrant pour les autres. Et de cette frustration naissait ces questionnements légitimes : pourquoi certains ingénieurs sont par exemple considérés avec la plus grande des attentions quand d’autres – à capacités égales – ne jouissent d’aucun, ou de très succincts traitements de faveur ? Qu’est ce qui définit le succès ? L’attirance des clients ? La réputation ? Où en suis-je dans ma carrière et puis-je prétendre à intégrer cette caste ?

 

Selon l’étude originale des quatre étapes d’une carrière professionnelle, il se détache effectivement des similitudes entre les indépendants les plus recherchés et valorisés. En interrogeant des centaines de clients, répertoriant leurs attentes, leurs besoins, et leur considération des freelances, les chercheurs ont pu constater une évolution commune, mais aussi des difficultés, des épreuves partagées, et une certaine façon de les interpréter. Une sorte de « freelancing way of life » ayant forgé certains freelances, les aidant à « franchir » certains paliers, certaines étapes, qui, une fois toutes outrepassés, ouvrent les portes d’un bien-être personnel et professionnel, quasiment inestimable.

 

1ère étape : la crédibilité éclatée

C’est un peu l’histoire du lièvre et de la tortue, réactualisée. Enfin, si le lièvre avait pour objectif de courir le marathon de New York après avoir débuté la course à pied dans la semaine, pendant que la tortue multipliait les meetings en campagne profonde. Évidemment donc, « prouver » doit être la première volonté de tout freelance chélonien. Prouver ses compétences, son talent, mais aussi être à la hauteur des attentes, et du rythme de travail. L’important n’est pas d’obtenir de gros contrats ou de collaborer avec les plus imposantes multinationales. Non, l’esprit est davantage intimiste : apprendre à se familiariser avec un rythme, une méthode, et de nouveaux rapports de force. Il faut donc prouver, certes, mais également s’adapter. Parfaitement plutôt que rapidement.

 

Younger parle également d’une construction – au sens propre -, « build credibility » avec ses mains, son savoir-faire dans un processus de sculpture habile, ou malhabile devenant habile. Ne pas attendre, ne pas acquérir, quémander, mais effectivement construire. Développer à partir d’une base, par l’ajout de matériaux, solidifier, ériger dans un acte, une volonté personnelle d’épanouissement. Une vision de grandeur aux fondations bien établies, ou comment savoir partir d’une base saine, celle-là même qui supportera une future ascension.

 

Mais, dans les grandes lignes, « construire une communauté » reste un conseil relativement vague. Si bien que les questionnements du type « comment, avec quels moyens, par quelles actions, quelle attitude, et pour quels résultats » restent ici sans réponse.

Par l’utilisation de quelques mots-clefs, on peut déjà dégager certaines actions applicables et réalistes, qui pourront faire office de gouvernail dans cet océan de conseils et pratiques un peu théoriques.

 

Basic Space

Inutile de brûler les étapes. Au commencement, il est toujours préférable de maîtriser un élément plutôt d’être approximatif dans un ensemble de compétences. Définissez vous un axe technique de progression, et ne le lâchez pas tant que vous avez encore des questions en suspens.

 

Learn From Each Other

Rejoignez une communauté de freelances, comme, au hasard, le Slack comet. Participez, apprenez, découvrez, et surtout, imprégnez vous de cette culture du freelancing, ce mood particulier qui unit les membres autour d’une passion commune.

 

I Earn My Life

Donnez une raison à vos premiers clients de retravailler avec vous, de construire une relation durable. Soyez disponible, à l’écoute, conciliant même si cela vous coûte. Mais ne vous bradez jamais et laissez transparaître une vraie confiance, une certitude quant à vos aptitudes.

 

With a Little Help From My Friends

Commencez à collaborer avec d’autres freelances sur des projets personnels, et à la minute où vous vous sentez progresser, apportez votre aide à ceux qui débutent à peine. Profitez de vos missions pour mettre en place un prélude de réseau, et surtout, prenez votre temps.

 

2ème étape : indépendance et expertise

Il s’agit peut-être du bourbier le plus conséquent faisant face aux freelances post-étape 1. Un relai interminable mais pas forcément ingérable, comme une traversée du désert, mais en tout-terrain climatisé. Cette deuxième escale est celle de l’expertise, de l’affinage des compétences, de la personnalité. La capacité de maintenir, de façon cohérente et durable, les acquis du freelance type :

 

→ La prédisposition à planifier son travail, à gérer des projets à court et long termes, sans retards, sans surprises, toujours en contrôle

→ Une réputation solide dans au moins un domaine donné, cohérent avec le marché actuel

→ La capacité à toujours délivrer un labeur qualitatif, en toute indépendance, et dans n’importe quelle condition

→ Une affinité pour le partage, la collaboration et l’entraide. Pouvoir rejoindre une équipe sans fracas, être joignable et avoir l’esprit ouvert à la collaboration

 

Quand l’indépendance se mêle et s’harmonise avec l’expertise, le freelance se découvre en tant que travailleur, et aperçoit – pour la première fois – le potentiel qu’il détient vraiment. C’est un état de connaissance de soi, de pluralité, d’exhaustivité des attributs. Quand on passe de l’apprentissage au suivi, que la logique et l’habitude ont pris le pas sur la découverte et l’adaptation, et qu’un début d’expérience automatise les actions engagées. Globalement, après avoir pris la mer dans l’incertitude et après avoir triomphé des premières péripéties météorologiques, on découvre, nautique après nautique, la plénitude de la mer calme.

 

Experts

Maintenant que vous maitrisez les technologies incontournables, il est temps de se pencher vers le spécifique. Lancez-vous selon vos affinités, mais maintenez une veille constante de l’actualité.

 

Smooth Sailing

Normalement, vous découvrez à ce stade l’habitude, voire même un début de routine. Profitez-en pour renforcer vos liens avec vos clients, en leur offrant de nouveaux services. Maintenez le cap vers l’horizon.

 

Can’t Stop

Cependant, ne considérez pas cette routine comme une excuse pour vous ramollir. Continuez à prospecter, à apprendre, à aider, à partager en communauté, diversifiez vos aptitudes, prenez des vacances, voyagez, kiffez, et surtout, restez en alerte.

 

3ème étape : Entraide et partage

Le piège du freelancing est qu’il semble orienter vers l’individualisme, le travail dans son coin, seul. Apprendre seul et shipper seul, évoluer seul, malgré les occasionnelles contributions et travaux en équipe.

C’est faux.

Complètement faux. Et c’est cette réalisation qui permet de franchir la deuxième étape pour pénétrer un univers collaboratif et bienveillant. S’ouvrir aux autres, se révéler par les autres, faire briller ses compétences par le partage et l’épanouissement des autres, c’est l’attitude qui permet de continuer à évoluer et éviter la stagnation. Tout le savoir acquis n’a finalement que peu d’intérêt lorsqu’il est conservé de façon narcissique si bien que les indépendants les plus aguerris se repositionnent, sans l’anticiper, dans la pédagogie, le développement d’autrui, et le management.

D’un côté plus exclusif, cette troisième marche ne peut être atteinte sans la découverte personnelle d’un goût pour le mentoring. Non pas dans une figure d’exemple, mais, au contraire en tant qu’inspirateur, soit précisément ces profils seniors que l’on observe de loin lors du premier stage ; des modelés qui guident sans dire un mot, uniquement par leurs actes. Des freelances qui, à ce niveau, commencent donc à obtenir des missions d’advisors, de leads, de project managers. Ils voient plus loin que le bagage technique ou l’expertise, ils anticipent, exécutent, et apportent une perspective chevronnée à des problématiques nouvelles ou archaïques.

 

Strange Teacher

Au delà du tutorat légitime des collègues et collaborateurs néophytes, n’hésitez pas à dispenser de la connaissance sur les sites spécialisés, sur vos réseaux sociaux, par le biais de meetups, ou d’interventions en grandes écoles.

 

Sun Leads Me On

A ce niveau d’expérience, on attend de vous que vous preniez la main sur les projets, que vous dirigiez les équipes et les délais. Alors gavez-vous de littérature managériale (ici et) et appliquez la méthodologie concordant à vos soft skills.

 

Gathering All The Lost Loves

Prenez davantage de responsabilités dans les communautés que vous visitez et devenez une figure incontournable pour les nouveaux arrivants. Par exemple, ahem, devenez Community Host, ou Contributeur sur le Slack comet.

 

The Social Network

C’est le moment d’investir une plateforme sociale active, comme Twitter, Stack Overflow, Hacker News, ou même Reddit, pour y accroître un réseau et s’affirmer en tant qu’influenceur. Une occasion en or d’obtenir, à la vue de tous, la reconnaissance de ses pairs.

 

4ème étape : Façonner le futur

Ici, on touche à l’exception et on effleure le légendaire. Car les individus éprouvant le besoin de passer outre la phase philanthropique d’une carrière exemplaire sont rares. On les retrouve en tant qu’influenceurs aux centaines de milliers d’abonnés, on les suit avec délectation sur des chaines YouTube façonnées selon leur vision, et on les écoute, comme des apôtres, via divers podcasts ou events qu’ils illuminent. Il s’agit de la crème de la crè- euh, non, bien mieux que ça – ils développent des relations privilégiées et incroyablement fortes avec leurs clients, au point d’influencer les visions stratégiques et l’organisation des plus grands groupes. Mais surtout, ils pensent.

Ils perçoivent l’industrie comme un élément en constante révolution, un mouvement perpétuel qu’ils savent analyser, pour mieux l’anticiper. Ils définissent et développent certains trends, en achèvent d’autres, et montrent du doigt de quoi le futur sera fait. En parallèle, ils ne se détachent jamais de leur image de modèle, qu’ils acceptent sans excès d’égocentrisme : leur position est utile pour faire progresser les profils juniors, moins pour s’auto congratuler. De ce fait, ils prospèrent sur des missions d’executives coaches, ou de consultants stratégiques, des engagements nécessitant un decision making inébranlable et des capacités à fédérer des équipes entières d’experts.

 

Shape of My Heart

Être décisionnaire et influenceur, c’est voir plus loin. Au-delà. Pour cela, ne vous exprimez plus sur votre expertise, mais votre vision. Vos opinions, le futur de l’industrie. Écrivez sur Medium, contribuez au plus grandes conférences, faites s’élever votre voix.

 

A Game of Strategy

Le monde de l’entrepreneuriat ne devrait plus avoir de secrets pour vous à ce niveau. Alors usez de cet instinct pour planifier, gérer et organiser. Impliquez-vous dans le processus décisionnaire de vos clients, et aidez-les à s’affirmer, sous votre impulsion.

 

Execute Order 66

Désormais, vous n’aurez que trop peu de temps pour coder, mais préservez tout de même quelques heures par semaine pour garder la main. Devenez un executive manuel, pour toujours garder ce contact, ce lien, avec vos origines.

 

Alors, au final, que penser de ces « four stages of professional careers » ?

Toujours selon Younger, il ne s’agit ni d’une course, ni d’un impératif absolu. En fait, il faut plutôt considérer l’étude comme un guide accessoire, une boussole professionnelle définissant les étapes clés d’une carrière épanouie. Ainsi, en tant que freelance, on peut prendre note et se positionner clairement dans son évolution : « A quel stade suis-je dans mon évolution ? Et que faire pour progresser, passer un palier vers l’étape suivante ? »

 


[1] Jon Younger / Kurt Sandholtz’s – « Helping R&D Professionals Build Successful Careers »  Research-Technology Management, 40 (6) | https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/08956308.1997.11671166?journalCode=urtm20

[2] The four stages of professional careers— A new look at performance by professionals – Gene W.Dalton, Paul H.Thompson, Raymond L.Price | https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/009026167790033X?via%3Dihub

 


SHARE ON


YOU MAY ALSO LIKE

How much is your time worth?5 min read

Juil 7, 2018

So you want, or are about, to become a freelancer? Cheers and welcomen

10 actionable ideas on remote work heard at Tech Rocks5 min read

Mai 5, 2018

“Working from home is a future-looking technology,” according to Stanford Professor Nicholas Bloom.n

Leave A Comment


THEMEBEER